RÈGLES ET PROCÉDURES D’ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES DE DÉPARTEMENT

Les règles et procédures d’évaluation des apprentissages du département d’administration et de techniques administratives s’inspirent de la finalité, des principes et des objectifs de la politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages (PIEA) adoptée en septembre 2012. Elles élaborent et adaptent la PIEA à la réalité du département.

1- Présence et participation aux cours

Tel que définit à l’article 6.1 de la PIEA, la présence aux cours ainsi que la participation active aux activités d’apprentissage sont obligatoires. Si l’enseignante ou l’enseignant juge que l’étudiante ou l’étudiant ne participe pas activement, elle ou il pourrait être exclu de l’activité d’apprentissage. C’est à l’étudiante ou à l’étudiant qui était absent qu’il revient de rencontrer son enseignante ou son enseignant pour lui faire part des motifs de son absence et lui fournir une pièce justificative dans les plus brefs délais. Il revient à l’enseignante ou à l’enseignant de juger de la pertinence des justifications et des modalités de récupération possibles selon le contexte du ou des cours ou activités manqués. Après 3 absences (pour les cours de 45 heures) ou 4 absences (pour les cours de 60 heures et plus), l’étudiant recevra une lettre lui indiquant qu’à sa prochaine absence, il sera exclu du cours.

2- Participation à des activités d’apprentissage en dehors du cadre de la classe

La participation à des activités d’apprentissage se tenant en dehors du cadre de la classe peut être obligatoire et dans ce cas, la règle de présence et participation énoncé à l’article 6.1 de la PIEA s’applique. Le plan de cours doit indiquer les modalités de la participation à ces activités ou référer à un document, distribué aux étudiantes et aux étudiants, en début de session, qui les énonce. En aucun cas, cette participation ne doit faire en sorte que l’étudiante ou l’étudiant s’absente à un autre cours.

3- Présence aux évaluations sommatives et modalités de reprise

En conformité avec l’article 6.3 de la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages, la présence à une activité d’évaluation sommative est obligatoire. L’étudiante ou l’étudiant qui s’absente, sans motif exceptionnel et justifié, comme défini ci-dessous reçoit la note zéro (0). C’est à l’étudiante ou à l’étudiant qu’il revient d’aviser son enseignante ou son enseignant, dans les plus brefs délais, des motifs de son absence et de lui fournir une pièce justificative.

Les motifs exceptionnels et justifiés sont :

  • le décès d’un proche;
  • la maladie ou l’hospitalisation de l’étudiante ou de l’étudiant;
  • une assignation en cour de l’étudiante ou de l’étudiant.

Prenez note qu’un voyage n’est pas considéré comme une absence motivée. Quant à la pièce justificative, il s’agit évidemment d’un document écrit prouvant, hors de tout doute raisonnable, la véracité du motif invoqué.

Dans le cas d’un motif exceptionnel et justifié, l’étudiante ou l’étudiant devra refaire l’évaluation à la fin de la session pendant la semaine d’évaluation, tel que définit à l’article 6.3 de la PIEA. Il n’y a aucune reprise d’évaluation pendant la session. Cette évaluation pourrait porter sur toute la matière du cours. Selon la nature de l’activité d’évaluation sommative, l’enseignante ou l’enseignant proposera à l’étudiante ou à l’étudiant une modalité de reprise.

4- Remise et présentation des travaux

En conformité avec l’article 6.4 de la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages, tout travail doit être remis à l'enseignante ou à l'enseignant à la date et selon les modalités indiquées au plan de cours. Aucun retard n’est accepté. En cas de retard, l’étudiante ou l’étudiant se verra attribué la note zéro (0) pour ce travail, à moins d’un motif exceptionnel tel que le décès d’un proche, la maladie, l’hospitalisation de l’étudiante ou de l’étudiant ou une assignation en cour de l’étudiante ou de l’étudiant. Dans de tels cas, l’étudiante ou l’étudiant doit fournir une pièce justificative.

Pour les travaux compris dans la production finale d’intégration, une pénalité de 20 % par jour ouvrable de retard sera déduite.

Tout travail doit être présenté de façon conforme aux exigences des Règles de présentation d’un rapport professionnel élaborées et enseignées par le département de Techniques de bureautique.

5- Évaluation de la qualité de la langue française

En conformité avec l’article 6.5.1 de la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages, l’évaluation de la qualité de la langue française est obligatoire pour tous les cours. La notation prévue pour la qualité du français écrit et oral est de dix pour cent (10 %) de chaque évaluation sommative et elle s’effectue par retrait des points.

Sauf pour les cas d’exceptions décrits ci-dessous, toute faute d’orthographe, de grammaire, de syntaxe, de ponctuation ou de terminologie sera pénalisée. La pénalité applicable pour chaque faute sera établie en fonction du nombre de pages total du travail. Pour tout travail écrit de 10 pages ou plus une pénalité de 0,5 % par faute sera appliquée. Ainsi, 20 fautes équivaudront à la perte du 10 % prévu pour la qualité du français. Pour les travaux de moins de 10 pages, la formule suivante sera utilisée afin de déterminer la pénalité applicable pour chaque faute :

10 %

NOMBRE DE PAGES DU TRAVAIL  X  2


Exemple :

Pour un travail de quatre pages, chaque faute sera pénalisée à raison de 10 % / 8 = 1,25 %. Ainsi, 8 fautes équivaudront à la perte du 10 % prévu pour la qualité du français.

Exceptions :

Puisque l’usage du français écrit ou oral ne constitue pas une dimension prépondérante dans ces évaluations, cette règle ne s’applique pas aux :

  • évaluations des cours de comptabilité;
  • examens de tous les cours de techniques administratives.

6- Révision de note

L’étudiante ou l’étudiant qui désire une révision de sa note finale doit se référer à l’article 6.6 de la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages. L’étudiante ou l’étudiant doit acheminer au service concerné, pour qu’elle soit admissible, sa demande de révision de notes accompagnée de tous les documents pertinents en sa possession, à l’exception de ceux conservés par l’enseignante ou l’enseignant.

7- Plagiat et tricherie

En conformité avec l’article 6.7 de la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages, tout plagiat, toute tentative de plagiat ou toute collaboration à un plagiat entraîne la note zéro (0) pour l’examen ou le travail. Toute reproduction en tout ou en partie d’un texte, d’une image ou d’un site Internet sans en indiquer la source est considérée comme plagiat.

8- Appareils numériques de communication

Il est strictement interdit d’utiliser tout type d’appareil numérique et électronique tel que : Ipod, ordinateur portable, téléphone cellulaire, montre cellulaire (Samsung), dans les salles de classe  (théoriques et laboratoires) à moins d’autorisation spécifique de la part de l’enseignante ou de l’enseignant.

9- Évaluation globale

Aucun travail ne comptera pour plus de 40 % de la note finale. De plus, aucun examen ne comptera pour plus de 35 % de la note finale (sauf dans le cas où l’examen tient lieu de production finale d’intégration, il comptera alors pour 40 %).